Dimanche 11 juin : grand bazar de Kashgar

Aujourd’hui c’est jour de marché, ou plutôt de bazar ! Après un petit déjeuner qui a traîné en longueur à cause du service et de la rencontre avec de sympathiques voyageurs, nous partons pour le grand bazar, qui serait bien plus animé le dimanche. Mais à 10h30 (heure de Beijing, soit 8h30 heure locale) il n’est pas encore ouvert, nous allons donc au bazar des animaux plus loin. En route on découvre que l’on voit au loin l’énorme massif enneigé dans lequel nous nous sommes baladés hier, c’est très beau aussi vu depuis les plaines désertiques !

On arrive au milieu du bazar qui s’installe. Des hommes venus des villages des alentours arrivent dans des camions et des carrioles chargées de bestiaux. Tout d’abord on passe par la partie bovin, où ils sont encore en train de faire descendre des camions des taureaux plutôt passifs (c’est quand même impressionnant, heureusement qu’il ne leur prend pas des envies de charger dans la foule massée autour des camions). On voit ensuite de nombreuses brebis, dont une belle race très haute et brune avec le museau arrondi et de superbes fesses bien grasses trop rigolotes. Il y a des ateliers de tonte improvisés un peu partout. Il y a aussi des ânes et quelques superbes chevaux, petits et fins, et même quelques chèvres blanches bien mignones. On repart tranquillement et nous croisons en sortant une paire de chameaux, voilà on aura tout vu ! Le marché semble s’animer seulement à partir de maintenant (12h à Beijing).

canvas1

canvas2

canvas3

Nous retournons ensuite voir le grand bazar, que nous pensions très animé le dimanche, mais en fait il n’y a pas tellement de différence avec les autres jours, si ce n’est qu’il y a un peu plus de monde.

canvas

On retourne à l’hôtel, nous déjeunons un dernier délicieux polo, puis prenons nos sacs pour nous rendre à l’aéroport. Nous partons à 17h pour Shenzhen, avec une escale à Urumqi. Les deux vols offrent de belles vue sur le désert rougeâtre. On est passé au dessus de Turpan et je suis certaine d’avoir aperçu la superbe vallée des Montagnes Enflammées où sont nichées les grottes de Bezeklik. Plus tard, la Lune s’est levée sur une splendide mer de nuage, brisée par quelques cumulo-nimbus illuminés de l’intérieur par des éclairs, un spectacle irréel et magique ! On arrive avec un peu de retard à Shenzhen, vers 1:30 du matin. On est accueilli par la soupe tiède et moite qui sert d’atmosphère à Shenzhen, on n’était plus habitué à tant d’humidité, c’est dur ! Un taxi nous dépose chez notre amie Natalia qui a eu la gentillesse de nous accueillir malgré notre arrivée très tardive.

Les photos,

Élise

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s