Dimanche 30 avril : Chongqing

On repend un taxi pour la gare du Nord, qui ne nous a coûté que 10¥, ce qui nous fait soupçonner que celui d’hier avait un compteur trafiqué… décidément les taxis de cette ville sont des enflures. On arrive, contents de ne plus avoir affaire à cette engeance, et passons les contrôles passeports pour entrer dans la gare. Et là, on se fait refuser l’entrée ! En effet, notre train part de la gare Est, pas Nord… Je fulmine, la vendeuse aurait pu nous le préciser hier lorsque nous avons acheté les tickets à la gare du Nord (et qu’elle a bien vérifié avec nous toutes les infos). Par chance, Mathieu a été prévoyant et prévu d’arriver très tôt à la gare du Nord pour anticiper la foule. Nous nous battons encore avec les taxis pour qu’ils mettent le compteur, finissons par trouver, et d’ailleurs on est certains que le compteur était trafiqué aussi, mais je vois pas trop ce qu’on aurait pu faire.

Nous arrivons à temps à la bonne gare, nous nous fâchons avec une chinoise qui nous prend en photo dans la queue (oui, on est un peu irritables de bon matin après 3 jours de transports et de poisse !), montons dans le train, et comme nous n’avons pas nos places côte à côte (je suis dans le wagon suivant), je demande aux voisins de Mathieu s’ils ne veulent pas échanger de place. Ils sont complètement obtus aussi et ne comprennent pas ce que je veux. Je jette l’éponge et vais m’installer à ma place, rejointe bientôt par deux gosses turbulents, et tente de calmer mes envies de meurtre.

On arrive à Chongqing, avons du mal à trouver les bons bus/métro pour nous rendre en ville mais finissons pas y arriver, et évidemment c’est bondé. Trois transferts plus tard, on trouve au centre, et tournons pendant presque une heure pour trouver notre auberge, dans des rues bondées et une chaleur étouffante. On arrive enfin, épuisés, et découvrons que l’auberge a fermé ! On ne se décourage pas, on en trouve une autre, à une trentaine de minutes à pied de là (vu les bouchons le taxi semble inenvisageable), on se remet en route (et ça grimpe sec !). En route on se fait accoster par un petit jeune qui propose gentiment de nous guider et nous taper la discute en anglais, ça met un peu de baume au cœur. Il nous amène devant le centre commercial en escalier, sur 5 ou 6 étages, dans lequel doit se trouver notre auberge. On descend à travers le dédale et la foule, demandons plusieurs fois notre chemin, jusqu’à ce que nous comprenions que cette auberge est fermée aussi. S’ensuit un moment de désespoir sur un banc : on est fatigués, énervés, on a faim, et on commence à être à court de ressources !

Heureusement, j’envoie quelques requêtes couchsurfing et rapidement notre ange gardien Helen nous répond que nous pouvons dormir chez elle les trois prochaines nuits. Halleluja ! En attendant, on se trouve un café au calme pour passer l’aprem, on a la flemme de visiter quoi que ce soit dans cette chaleur avec nos gros sacs et une matinée aussi épuisante. On rejoint Helen vers 18h et allons à l’université voir des amis à elle, un groupe de Togolais adorables venus étudier le chinois ici. On mange ensemble un délicieux hotpot (la spécialité de Chongqing), avec tout à volonté pour seulement 40 ¥ (6€) par personne (en général c’est plutôt le double). La chance semble tourner à nouveau !

Élise

Publicités

2 réflexions sur “Dimanche 30 avril : Chongqing

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s